• Le secret pour devenir OT.

    ladder1
    Par Jim Logan

    En 1957, les recherches et découvertes (R&D) ont permis de déterminer la définition de Thetan Opérant en clarifiant les découvertes précédentes concernant cet état en Scientologie. Ceci est publié dans l’HCOB, Procédure de Clair, Définitions, Buts, du 3 décembre 1957 :
    « Un Thetan Opérant peut être au point cause de façon consciente et à volonté, sur la Vie, la Matière, l’Energie, l’Espace et le Temps, subjectivement et objectivement. »
    « Cette définition concrète de thetan Opérant est le vrai but de l’auditeur et si elle est accompagnée d’une compréhension totale, on obtiendra les meilleurs résultats possibles. »

    Ce terme « cause » apparait dans la définition de « responsabilité ». Donc, OT/cause/ la volonté/ le savoir/ la responsabilité vont de pair.
    En 1959, la Recherche et Découverte qui a mené à recouvrer l’état de OT, a été dirigée vers la zone des overts- c’est à dire, des actions causées qui étaient nuisibles d’une façon ou d’une autre à une ou plusieurs dynamiques. A l’époque, une des méthodes de maniements de ces overts était de poser la question toute simple : « Qu’est ce que tu as fait ? »

    Ce concept va plus loin car l’overt va causer une « retenue » aussi, c’est à dire que l’individu va ensuite avoir l’action de retenir. La question simple dans ce cas, était : » Qu’est ce que tu as retenu ? » Donc, cause inclut à la fois, l’overt et l’action subséquente de retenir l’acte.
    Pour qu’un overt s’accroche à la personne, celle-ci doit, d’une façon ou d’une autre, éviter de prendre responsabilité pour le fait d’avoir causer un effet. Le déni d’avoir causer une action quand on a fait l’action, est un déni d’un état d’opération et de causalité ; c’est un déni de responsabilité. Ces termes vont de pair et décrivent la même chose : l’aptitude à être Cause sur le savoir, l’action, le MEST, la vie, les Dynamiques.

    Un thetan va se restreindre lui-même s’il considère avoir fait quelque chose qu’il ne désirait pas faire, ou s’il a fait quelque chose et nie sa propre responsabilité pour avoir commis un acte « indigne » de son propre point de vue. On peut aussi définir ce type d’acte comme quelque chose qu’il ne pourrait pas ou ne voudrait pas subir facilement.
    Un thetan va se donner à lui-même le pouvoir d’agir s’il a foi entièrement en sa capacité d’agir.
    Au cours de sa vie, un être va faire des choses. Si cette action est niée comme dans le cas d’overts contre une ou plusieurs dynamiques, l’être va amoindrir sa responsabilité pour ses actions et une spirale descendante d’aptitude va se produire au fur et à mesure qu’il se retient de plus en plus.
    En plus du fait de faire quelque chose d’indigne, il y a l’effort de l’individu pour « ne pas savoir » qu’il l’a fait. Il va aussi faire en sorte que la cible de l’overt, soit dans un « ne pas savoir » à ce sujet. Par exemple, une personne vole l’I-Pad d’une autre personne. Elle ne veut pas que la cible de l’overt sache que c’est elle qui l’a commis. Elle ne veut pas que cette personne sache où l’IPad a atterri. Cet effort de ne pas savoir rejaillit sur elle-même car elle va camoufler le fait qu’elle a volé l’objet à elle-même ainsi qu’à l’autre personne.

    Tous ces « ne pas savoir » amoindrissent le savoir ainsi qu’ils amoindrissent la responsabilité pour agir et donc, l’être va devenir moins capable de contrôler ses propres actions, les objets et sa vie, car il se retient de savoir ce qu’est la vie. Il devient plus stupide et moins capable. Les souvenirs de sa vie sont de moins de moins disponibles. Il va finir par oublier son propre track d’existence. Il devient de moins en moins conscient des choses, des objets et des gens et il est le propre acteur de sa baisse de conscience.
    En 1961, la Recherche et Découverte a démontré le fait que, lorsqu’on obtient des gains en audition, la responsabilité pour avoir fait des choses, augmente. Le savoir enterré ressurgi lorsqu’on enlève les « ne pas savoir » de son existence et en plus de cette résurrection de la connaissance, les overts que l’on a fait et commis, arrivent à la conscience. C’est à ce moment que l’art et la thérapie du Sec check entrent en jeu.
    La raison fondamentale derrière le confessionnal est de permettre à l’individu de « savoir « à nouveau et de l’aider à enlever les « ne pas savoir » dans sa piste de temps.

    Vous aidez l’être à découvrir ce qu’il ne sait pas puisqu’il a des « ne pas savoir » quel qu’ils soient. Il ne s’agit pas de jouer au redresseur de torts ou de contrôler ou de punir la personne, mais c’est un moyen d’enlever les « ne pas savoir » du cas, et de recouvrer un état de savoir où l’on est capable de contrôler ses actions et où on est responsable pour la vie et l’existence (Réf. SHSBC bande du 15 juin 1961, Not –Know, Ne pas Savoir).

    Toute aberration contient une inconnue ; d’où la maxime : si le gars sait tout à son sujet ce n’est pas cette chose là qui lui cause des ennuis.
    Le désir de savoir va de pair avec le désir d’avoir causé, va avec le désir d’avoir agi et avec le fait d’assumer qu’on est Cause. Cela va de pair avec toutes aptitudes OT existantes ou qui doivent être recouvrées et pour lesquelles on désire assumer la responsabilité.

    Qu’arrive-t-il à un être qui fait des gains en audition, qui est même devenu Clair et qui ensuite replonge, rechute, perd ses gains ? Qu’est ce qui fait qu’un cas garde ses gains ?
    C’est la même chose qui fait qu’un jour on sera OT. Volonté d’assumer le statut de Cause. L’honnêteté avec soi-même sur ce que l’on a pu faire et ce que l’on fait dans le présent. L’asisness des choses, et la connaissance de ce qui se passe, le savoir de ce qui se passe.

    En montant le pont, son propre niveau de causalité augmente, et même temps la conscience de ce que l’on a fait commence à revenir. A différents moments, c’est une bonne idée de regarder son track et de l’inspecter ; et soit, d’en assumer la responsabilité par une inspection honnête, soit de mettre vos rudiments bien en place, ou même de recevoir un bon confessionnal au moment approprié ; on retire les « ne pas savoir » et on recouvre l’aptitude à assumer le point Cause sur ses propres actions. Plus on s’approche d’état d’existence élevés, et plus on devient capable d’assumer ses actions, d’assumer la responsabilité d’avoir fait quelque chose et ce qui coupait vos aptitudes à la racine disparaît.

    On est responsable, on peut savoir, on est capable d’atteindre et d’être cause, d’être effet et de véritablement atteindre le rétablissement de l’aptitude à opérer en tant que thetan.
    La route vers OT est pavée de vérité. Toute l’idée derrière OT est de recouvrer l’aptitude à être cause. Et si l’on est pas cause ou que l’on nie être cause, et que l’on installe des « ne pas savoir » sur différents flux, alors soit on atteindra pas cet état, soit on rechutera en l’approchant : l’état de Thetan Opérant.
    Remarque importante : Rien de ceci n’implique le blâme, la honte ou le regret. La responsabilité est une toute autre affaire. Si vous avez traversé la route, vous avez traversé la route. Si vous avez fait à diner, vous avez fait à diner, si vous avez frappé le chien, vous avez frappé le chien. C’est un fait que vous êtes maintenant de l’autre coté de la route, que vous avez quelque chose à manger et que Médor est maintenant en train de grogner.

    Share

  • BEAUCOUP SONT APPELÉS, PEU SONT CHOISIS

    a-man-on-a-hill
    Par Lana M.
    Quand je fus recrutée pour la Sea Org, la citation de LRH “ Beaucoup sont appelés — peu sont choisis” me fut donnée par le recruteur. Elle me dit que la Sea Org «était un corps d’élite, et bien que beaucoup soient Scientologues, il n’y en avait que quelques uns dans la fraternité de la Sea Org, là où ils sauvent la 4e dynamique. Cela m’a semblé le choix éthique et responsable à prendre, et c’est ainsi que j’ai commencé mes 17 ans de carrière dans la Sea Org.
    Cette même citation « beaucoup sont appelés-peu sont choisis » était sur le poster affiché sur le mur à ce moment là, et ce fut une citation que j’ai vue et entendue des centaines et des centaines de fois au cours des 20 ans qui ont suivi. Lisa Frau fut, quelque temps après, photographiée en uniforme de la Sea Org et devint le poster pour la SO, avec la citation de LRH en dessous et une arrière plan figuré par un univers d’étoiles. Je n’ai jamais su d’où cette citation de LRH provenait et on ne m’a jamais montré ni fait lire lé référence de LRH ou la citation spécifique. Je n’ai jamais pensé à demander à la voir.
    Naturellement la citation vient originellement de la bible du Toi James, et on le trouve dans Mathieu 22 :14. Dans des bibles plus récentes la citation fut changée de cette façon : « beaucoup sont appelés » par « beaucoup sont invités » :
    « Jésus leur parla en paraboles, et il leur dit : Le royaume du ciel c’est comme un roi préparant un banquet de mariage pour son fils. Il envoie ses servants à ceux qui ont été invités pour leur dire de venir, mais ils refusèrent de venir. Et puis il leur envoya davantage de servants et leur dit « Dites à ceux que j’ai invité que j’ai préparé mon dîner : mes plus beaux bœufs ont été tués pour l’occasion, et tout est prêt. Venez au banquet de mariage. Mais ils ne prêtèrent guère d’attention à cela et continuèrent, l’un dans son champ, un autre dans son business. Les autres saisir ses servants, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi devint enragé. Il envoya son armée et détruisit ces meurtriers et brula leurs villes. Puis il dit à ses servants : « Le banquet de mariage est prêt, mais ceux que j’ai invité ne méritaient pas de venir. Allez dans les rues de la ville et invitez tous ceux que vous rencontrerez. » Et les servants allèrent dans les rues et rassemblèrent tous les gens qu’ils purent trouver, qu’ils soient bons ou mauvais, et le hall du mariage fut rempli d’invités. Mais quand le roi arriva pour voir les invités, il remarqua un homme qui ne portait pas de vêtements de mariage. »Ami », demanda-t-il, comment se fait-il que tu sois venu sans habits de mariage ? L’homme resta là sans rien dire. Alors le roi dit à ses serviteurs « attachez lui les pieds et les mains et jetez le dehors, dans le noir, là où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car beaucoup sont invités, mais peu sont choisis. »
    Histoire plutôt gore et méchante d’un roi abusant de son pouvoir, et l’interprétation intéressante de cette parabole ne signifie pas que Dieu invite beaucoup de gens, en repère certains et n’en garde que quelques uns. Si c’était vrai, le milieu de la parabole n’aurait aucun sens. Apparemment elle signifie que dieu appelle tout le monde et leur donne le pouvoir de répondre— mais pour être choisi, nous devons répondre à l’appel, en utilisant le pouvoir que Dieu nous a donné dans ce but.

    Je peux voir la corrélation entre la citation tirée de la bible du roi James et comment « Beaucoup sont appelés – peu sont choisi » est utilisée par les recruteurs de la Sea Org. Beaucoup sont appelés à joindre la Sea Org, mais seulement quelques uns répondent à cet appel et prennent la responsabilité de faire quelque chose à propos de la 4e dynamique.

    Je fus donc étonnée récemment de voir l’utilisation réelle de cette citation par LRH, et cela n’a rien à voir avec LRH parlant de la Sea Org ou du recrutement pour le staff. Cela n’a rien à voir avec la 4e dynamique, le groupe ou l’organisation. En fait cela n’a à voir qu’avec le fait de s’entrainer pour devenir auditeur, et l’importance de cet entrainement pour devenir OT. L’utilisation de « beaucoup sont appelés-peu sont choisis » montre un tout autre accent, et à mon avis a été utilisé hors de contexte par le management de l’Église pendant des dizaines d’années.
    S’ils avaient utilisé la citation de LRH et la conférence dont elle est tirée, de la façon dont c’était voulu, imaginez combien le monde de la Scientologie serait de nos jours…

    Extrait de la conférence du SHSBC du 7 Nov. 1963 – LA RELATION DE L’ENTRAINEMENT VERS OT.
    « Vous êtes des gens très chanceux. Vous êtes des personnes très fortunées. Vous arrivez du fond du track, vous avez vécu toutes ces années, vous avez fait toutes ces choses stupides, et vous arrivez ici avec une chance de vous en sortir.
    Cette chance est aussi bonne que vous pouvez auditer. 9a ne peut pas être mieux.
    C’est une bonne chose si quelqu’un qui devient complètement Clair ou va jusqu’à OT, de s’entrainer. S’ils veulent y arriver ils vont devoir aussi s’entrainer.
    Je peux vous voir, avec vos manches relevées, suant, avec 3 ou 4 personnes que vous auditez, et ils continuent de vous demander des questions stupides du genre « Qu’est-ce que cette chose appelée Echelle des Tons ? Je ne savais pas que je devais étudier la musique afin de … »
    Et ils sont inquiets à propos de leurs problèmes de temps présent ? Ils viennent en séance et ils veulent vous parler à propos de leur bagarre qu’ils ont eue avec leur femme, et ils veulent que cela soit nettoyé. C’est un problème de temps présent. Mais en fait ils sont inquiets à propos de leur fils. Et puis il y a leur tante Agnès — elle a commis un acte néfaste terrible contre eux : elle n’est pas morte et ne leur a pas laissé d’argent. Et ainsi de suite, et encore et encore et encore et encore. Je peux vous entendre maintenant, après avoir manié tout cela dire « super », et puis le gars dit « Et bien c’est quoi cette puissance merveilleuse que je dois récupérer et tout cette sorte de chose ? »
    À moins que vous ne les entrainiez, à moins qu’ils ne deviennent un auditeur complètement entrainé, ils n’ont réellement pas la moindre chance.
    Quand vous commencez à entrainer quelqu’un, en fait toutes ces personnes sont tous présélectionnées parmi toutes les races existantes sur Terre aujourd’hui. Ils sont arrivés et se sont enrôler. Qu’ils soient là signifie qu’ils sont les présélectionnés pour commencer. Ce n’est absolument pas un échantillon de la population du tout. C’est une grande minorité de la population, certainement composée des 10% des gens les plus intelligents dans le monde.
    Donc vous avez à faire avec un groupe spécialisé, spécialement sélectionné. Ces personnes vont monter avec une plus grande sélection par des niveaux d’entrainement avancés. La confrontation, la persistance requise de ces personnes—et ce qui vient avec, les désappointements et les bouleversements— si vous ne pensez pas que c’est un processus de présélection vous devriez y jeter un œil un de ces jours. Et ceux qui ont survécu ce processus particulier ont simplement démontré le fait qu’un jour de façon évidente ils deviendront OT. C’est aussi simple que ça.
    Au moment où vous êtes passé à travers cette présélection, alors, vous êtes pratiquement un super génie !
    Que se passe-t-il après que quelqu’un soit monté tout en haut de la charte ? Et bien à cette étape du jeu, ils sont probablement entrainés, mais très certainement ils doivent encore s’entrainer en dépit des présélections et autres choses qui les ont amenés jusqu’ici. Ils ont intérêt à être plutôt bien entrainés.
    La meilleure façon et la plus sûre de devenir OT, alors, est d’être un super auditeur, pour différentes raisons, incluant l’aplomb nécessaire pour confronter le bank.
    Les nouvelles personnes — vous pouvez les faire aller mieux. Ça vaut la peine de le faire, il n’y a rien de mal à ça. Vous pouvez faire qu’un mariage aille mieux, et faire qu’un enfant soit plus heureux, et vous pouvez faire que la vie devienne supportable, et ainsi de suite. Mais en réalité vous devez savoir très bien auditer dans cette direction juste pour faire que la vie soit supportable pour vous pour être capable d’aller jusqu’à OT. Un non-scientologue est tellement entouré de confusion que leur temps présent est insuffisamment calme pour eux pour faire des progrès vers OT.
    Beaucoup sont appelés mais peu sont choisis. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles ce track et ce chemin sont un track et un chemin limité. Je ne dis pas ça pour signifier que tout le monde ne pourra pas devenir OT. Mais certainement, directement et positivement ce sera une très longue route pour les autres. Dans des centaines d’années, des milliers d’années d’ici, il y aura quelqu’un qui dira : « Voyons, qu’est-ce que c’est que cette chose appelée action de tone arm ? »
    Quand vous regardez cette ligne à ce sujet et obtenez une vue réelle de la situation, vous réalisez où vous êtes et sur quoi vous êtes assis. Vous êtes au premier rang de la première percée qui n’a jamais été faite dans cet univers sur le sujet de la voie de sortie, la voie au travers.
    Vous avez de la chance d’être arrivés dans la situation dans laquelle vous êtes. La seule chose que je peux vous demander et vous montrez est que vous êtes dans une position où vous ne devriez pas gâcher le potentiel que vous avez maintenant à portée de vos doigts. Vous ne devriez pas en gâcher une miette.
    L’entrainement est définitivement, définitivement, définitivement, une partie de la route vers OT. Définitivement. C’est quelque chose dont il n’est pas simplement « sympa » de faire partie. C’est quelque chose qui est une partie vitale pour devenir OT.
    La seule chose que je vous demande de faire, est de faire le plus avec ce que vous avez (NdT : votre potentiel). »

    LRH

    Ce qui me donne confiance c’est que nous pouvons utiliser et appliquer cela maintenant, en dehors de l’Église. Se former et devenir un auditeur expert est la voie de sortie pour tout le monde. Et cela commence à la maison, dans la famille, avec votre voisinage, au travail, dans la communauté. Lisez un livre et ensuite trouver quelqu’un et appliquer la technologie sur lui. Procurez-vous une checksheet et un pack et étudiez par vous même.
    Nous devrions d’ailleurs faire des affiches avec la citation et une image d’un auditeur sympathique, souriant et attentionné.

    Share

  • SE DEBROUILLER AVEC LA BPC

    guy-dragging-giant-suitcase
    Posté par Lana M.
    BPC : by passed charge = charge dépassée.

    Avez-vous eu une expérience malheureuse avec la Scientologie ?
    Vous vous plaignez avec des services passés, de l’entrainement, des registrars, des évènements, des injustices ou autre chose ?
    Charge dépassée non maniée ? Ou tout simplement sans gains avec la Scientologie ?
    Mettre de la distance entre les facteurs restimulants de l’intérieur de l’Église de scientologie procure du soulagement (ça l’a fait pour moi, c’est sûr), mais bien sûr cela ne démêle pas la situation pour vous, personnellement.

    Une simple revue, une liste de correction, ou même une interview avec un Chaplain peut venir à bout de ces expériences malheureuses, de façon à ce que vous puissiez bouger à nouveau et ne plus trainer ce bagage mental.

    Cela m’a demandé 3 ans pour être déstimulée et me sortir du trou dans lequel j’avais été plongée après plusieurs années à la base Internationale de Scientologie. Et ce n’est que seulement après 3 malheureuses années que j’ai compris que je devais me mettre dans les mains d’un auditeur compétent, avec un programme pour nettoyer en profondeur la charge dépassée.

    J’étais en colère à propos de mes expériences passées dans l’Église mais je n’en avais parlé à personne pendant des années. J’étais frustrée que les seuls appels de l’Église étaient juste pour demander de l’argent ou de poser des questions pour me sonder quant à ce que je pourrai faire, et il me semblait qu’il n’y avait aucun intérêt sur moi même personnellement, ou dans mon futur (en dépit des années que j’avais dédiées à l’organisation). J’avais du ressentiment sur le fait que j’étais encore traitée (de façon non justifiée) en tant que personne suppressive ou même simplement une personne « out-éthique », alors que je ne l’étais pas. Et j’étais malade (PTS).

    Ma vie, en dehors de l’Église, allait très bien réellement et je me réjouissais d’être capable de créer, construire et avoir de l’expansion sur toutes mes dynamiques, sans aucun arbitraire. Mais au fond de moi j’avais cette certitude qui me rongeait, que j’avais besoin de mettre le doigt dessus et d’aller au fond du pourquoi de ces émotions et sentiments nauséabonds.

    En 2011 je me suis prise par la peau du coup et j’ai fait en sorte de me faire audité par un auditeur compétent. Un C/S 53, une liste de correction du FPRD, et du PTS Rd plus tard, et mon univers était à nouveau en équilibre. Je fus surprise de voir à quel point j’avais été bouleversée par les évènements passés, et pour la première fois depuis très longtemps j’étais libre de dire toute chose en séance. Je dois noter, que j’étais surprise de voir à quel point j’avais des considérations auparavant sur ce que je pouvais et ne pouvais pas dire en séance — tout cela dû à la suppression passée dans l’Église. Il y avait tellement de choses que je n’avais pas été capable de dire dans le passé, qui m’avait empêché effectivement d’être vraiment « en séance » durant mes auditions dans les années passées.

    Mes séances d’audition dans le champ, étaient en dehors du contrôle de l’Église et étaient 100% standard, on utilisait les listes de corrections de LRH et un E-meter qui marchait bien. Le résultat fut davantage de gains (et de soulagement) que je n’en avais expérimenté en 17 ans d’audition à la Sea Org. À un moment donné, je pleurai et je pleurai et encore sans arrêt, et plus tard nous dûmes arrêté à cause d’un Tone Arm flottant.

    Non seulement j’avais retrouvé le « moi » réel, et je m’étais remise d’une condition physique chronique, mais en plus j’avais arrêté de prendre l’Église comme motivateur, et je réalisais que je n’avais pas de désire à être dans des conditions de jeu avec une organisation qui était tellement hors des rails. Je pueux juste continuer avec ma propre vie et appliquer la scientologie. Et je n’ai pas besoin de la permission de quiconque pour appliquer la technologie, les axiomes et la philosophie religieuse de LRH.

    La revue avait aussi revitalisé mon but de monter sur le Pont. Depuis ce temps depuis l’état de Clair bloqué en plusieurs années je suis arrivé sur Solo NOTs (et tout cela en dehors de l’Église avec des terminaux techniques entrainés et expérimentés).

    Mais que vous montiez ou non sur le pont, n’est en fait pas le point de cet article.

    Mon point est que si vous avez eu des expériences malheureuses avec la scientologie — alors faites en sorte de les nettoyées. Ne mélangez pas les bouleversements passés, les confusions, les mystères ou les out-techs dans le panier « des choses trop dures à manier » en espérant qu’un jour ça ira mieux.

    Non ça ne marche pas comme ça.

    Au lieu de ça, cela va s’envenimer, ou tout du moins rester là non résolu et non confronté.

    Et en tant que Scientologue, que vous soyez débutant ou vieux de la vieille, vous devez être familier avec l’axiome 19 :
    « AMENER LE STATIQUE À VOIR COMME C’EST (AS-IS) TOUTE CONDITION DÉVALUE CETTE CONDITION. »

    Même si vous contempler le fait de prendre un break de la scientologie, ou peut être même de la quitter entièrement, je voudrais vous encourager à vous trouver un auditeur et obtenir un soulagement en maniant ce bagage mental non manié, afin que vous puissiez bouger, dans toute direction désirée, sans ces malheureuses expériences qui restent là à vous hanter.

    Vous êtes des centaines à lire ce blog (ainsi que d’autres blogs d’opinions diverses) cherchant du soulagement et des réponses. Sur un jour ou une semaine, nous avons tellement de visiteurs qui viennent et lisent, regarde les commentaires, and consultent les archives. En prenant n’importe quel jour il y a plus de 100 articles différents qui sont consultés sur le blog Milestone 2, en addition de l’article du jour ainsi que des récents — et nous espérons que ces articles répondent à grand nombre de vos questions, et tout au moins qu’ils vous donnent l’espoir que la Scientologie de LRH est vivante et qu’elle s’implante en dehors de l’Église. Même si les commentaires avoisinent une moyenne de 10 à 20 personnes, le nombre de visiteurs uniques se monte par centaines.

    Et c’est à vous que cet article parle.

    Donc, je me répète, vous êtes peut être en bon standing, vous avez peut être été frappé sur l’oreille. Vous avez peut être déguerpit, en espérant que personne dans l’Église ne l’ai remarqué. Vous êtes peut être en dehors de l’Église depuis des décades, ou peut être encore dedans à fond, (et vous lisez ceci peut être en catimini). Peu importe si vous chercher des réponses à la scientologie, ou considérez le fait de faire un break de Scientologie, ou peut être de la quitter complètement, je vous encourage à trouver un auditeur et d’obtenir un soulagement concernant ce bagage mental non manié de façon à ce que vous puissiez bouger à nouveau, peu importe la direction où vous désirez aller, sans expériences malheureuses qui sont comme un boulet au pied.

    Malheureusement, ceux qui ne prennent pas responsabilité pour nettoyer leur propre situation, souvent terminent avec des préjudices assumés, qui ne les aident pas, et qui les influencent de façon réactive et négative.

    HCOB 17 Fév. 1982 PRÉJUDICE
    « Une opinion fixée, non qualifiée, habituellement basée sur une expérience malheureuse, se substitue elle-même à la raison. »

    Nous pouvons vous aider à trouver un auditeur (il y en a beaucoup en fait, à travers différents continents).

    Pour la France, envoyez nous un mail à freebeing2012@gmail.com et nous vous référerons à un auditeur proche de chez vous ou dans votre région.

    La vie est plus facile à vivre et amusante quand on ne traine pas ces lourds bagages mentaux.

    FPRD : procédure des Faux buts (pour se débarrasser des intentions malveillantes)
    PTS : Source potentielle d’ennuis
    PTS Rd : procédure pour faire en sorte qu’une personne PTS ne le soit plus

    Share

  • ENDURANCE

    ‘Note : le texte de ce Flag Order fut originellement écrit en tant qu’article pour le magasine UP (Issue 3), un des premiers magazine Advanced Ord, en 1968. Il est réédité maintenant en tant que Flag order car « ENDURANCE» est un attribut distinctif de la Sea Org.)

    L’endurance est haute sur l’échelle.
    Aux plus hauts niveaux de Scientologie nous nous trouvons incapables de manier une zone et au lieu de faire la chose naturelle et de réduire la zone que nous essayons de manier, nous doublons la taille de la zone. C’est comme ça que theta marche.

    Combien de fois dans votre vie avez-vous décidé : « Voyons ça, je n’arrivais pas à manier ça et ça. Je pense que je ferai mieux d’en manier un peu moins. » Et alors le première chose que vous savez, c’est que vous ne pouvez même pas manier cela.

    Et alors si vous aviez dit ceci : « Très bien. Voyons un peu. Il semble que je ne sois pas capable de faire cela. Alors, où vais-je en trouver le double ? »

    Je vous le recommande très soigneusement. Vous ne pouvez manier quelque chose dites-vous ? Trouvez en un couple de plus durs !

    Le point ici est que vous allez dans le sens inverse. Vous avez décidé il y a déjà longtemps qu’il était difficile de manier un corps mest. Un pre-OT qui est plutôt convaincu que c’est dur, devient quelque peu anxieux sur le fait de manier son corps. Il sait qu’il peut faire une chose à la fois. Il sait cela. Il le sait totalement.

    Faites le aller dehors dans la rue et qu’il fasse marcher deux corps à la fois.

    « Oh non », vous pourriez dire, « non, ce n’est pas le chemin pour s’en sortir. Ça ne se peut pas. C’est juste plus de quantité. C’est… »

    J’ai bien peur que ce soit la route de sortie.

    Le job devient plus dur au fur et à mesure que vous montez sur les plus hauts niveaux. Heureusement j’ai fait en sorte que chacun de ces nouveaux niveaux soit atteignables pour la plupart.

    La chose à faire est de continuer à monter sur le Pont, continuez de travailler sur le prochain niveau, et bientôt vous serez de l’autre côté.

    L. Ron HUBBARD
    Commodore

    Share

  • SAVOIR ET NE PAS SAVOIR

    ARTICLE PARU SUR MILESTONE 2, écrite par Lana M.

    Nous plaçons tellement de signification sur notre mémoire et ce sur quoi nous pouvons nous rappeler. Et la société dans laquelle nous vivons, met toujours l’accent sur le fait que la mémoire prend place dans le cerveau, et donc quand le cerveau vieillit, il se détériore ou devient endommagé, alors on ne peut plus se rappeler. Mais ce n’est pas le cas en réalité.
    C’est l’aptitude d’un être de savoir et de ne pas savoir, son aptitude à regarder ses propres fac-similés, qui est en jeu.

    J’ai trouvé fascinant que mon ex-mari puisse se rappeler de longues séquences de nombres sans aucun problème — tells que des numéros de comptes bancaires ainsi que de longs numéros de téléphone. Il semblait que je ne puisse pas faire cela, mais je n’avais aucun problème à me rappeler des dates, que lui semblait incapable de se rappeler (peu importe combien d’anniversaires nous avons célébrés ensemble.
    Ma mère a été inquiète durant des années avec le fait de finir par de la démence sénile, et maintenant à plus de 70 ans elle a des ennuis à saisir des mots familiers, avec le mot sur le bout de la langue en donnant l’apparence d’être incapable de se rappeler ce qu’est le mot, ou montrant un comm lag important dans le fait de l’amener à l’esprit. Cela l’inquiète terriblement.

    Dans mon audition, au fil des ans, j’ai trouvé que mon aptitude à savoir et à ne pas savoir a été réhabilitée (oui, et cela inclus même mon aptitude à me rappeler des séquences de chiffres). Je sais tellement plus à propos de cette vie, et à propos des vies antérieures. Et je sais à propos du futur, et à propos du présent. Mon concept de ce qu’est la « mémoire » a changé à une meilleure compréhension de ce qu’est le savoir (knowingness).
    J’aimerai connaître vos expériences sur le sujet de savoir et ne pas savoir — sur se souvenir et oublier — sur le rappel.
    Avec l’audition et l’entrainement en Scientologie, c’est une de ces zones qui peut souvent améliorer de façon subtile ce que nous ne remarquons pas de façon routinière, mais c’est une de ces différentes aptitudes que la scientologie réhabilite.

    « C’est un mécanisme du fait de penser, que l’on postule ou reçoive l’information, que l’on retienne son aptitude à savoir. Il est également important que l’on retienne son aptitude de ne pas savoir. La pensée consiste entièrement dans le fait de savoir et ne pas savoir avec toutes les graduations entre les deux.
    Vous découvrirez que la plupart des gens essaient de ne pas se souvenir. En d’autres mots, ils essaient de ne pas savoir. L’éducation peut devenir écrasante quand on est incapable de ne pas savoir. Il est nécessaire que l’on soit capable de créer, de recevoir, de savoir et de ne pas savoir de l’information, des données et des pensées. Ne pas avoir un de ces talents, car ce sont des talents, peu importe s’ils sont natifs chez l’individu, on est alors susceptible de sombrer dans un chaos de penser, création or de vie.
    Vous pouvez regarder une personne excentrique ou aberrée, et découvrir rapidement, par inspection, lequel de ces quatre facteurs elle est en train de violer. Elle est soit incapable de savoir ou de ne pas savoir ses propres pensées qu’elle a créées, ou elle est incapable de savoir ou ne pas savoir les pensées des autres. Quelque part, pour une raison mieux connue d’elle, dans son anxiété de faire partie du jeu elle a remisé, perdu, une de ces aptitudes.
    Le temps est le processus de savoir le passé ; la prédiction est le processus de savoir le futur. Oublier est le processus de ne pas savoir le passé, et vivre au jour le jour est le processus de ne pas savoir le futur.
    Les exercices sur ces différents items réhabilitent non seulement la santé d’esprit ou l’aptitude de l’individu, mais aussi son aptitude générale à vivre et à jouer le jeu. »

    LRH, PAB 86, 29 Mai 1956

    Share

  • L’HISTOIRE D’UN STATIQUE

    Il était une fois un thetan, et il était un heureux petit thetan et le monde était une chose simple. C’était très très simple.

    Puis un jour quelqu’un lui dit qu’il était simple.

    Et depuis ce moment il a essayé de prouver qu’il ne l’était pas.

    Et c’est l’histoire de l’Univers, de la Race Humaine, des 5e envahisseurs, des 4e envahisseurs, les envahisseurs 3 ½, des gens sur Mars, Saturne, Jupiter, Arcturus, la galaxie Marcab, le système Marcab, la galaxie Psi, la galaxie 82-

    Je me fous d’où vous regardez — c’est toute l’histoire.
    C’est simplement une histoire trop simple, une histoire beaucoup trop simple, parce que un thetan devrait admettre qu’il était simple s’il la comprenait.

    LRH
    Professional Auditors Bulletin 105, du 1er Février 1957.

    Share

  • RESTER CLAIR

    stayclear

    Article paru initialement sur Milestone 2, par Lana M.

    Pour répondre à la question “Est-ce que le Clearing annule l’entrainement?”, tout ce que vous avez besoin de faire en tant qu’auditeur est de rendre Clair quelqu’un sans l’entrainer puis de lui dire : “Très bien. Maintenant vas y et rend Clair des gens”.

    Vous obtiendrez un regard hébété.
    Pourquoi ?
    Parce que le talent d’auditeur est une discipline de vie et un savoir-faire des parties de la vie qui est en soit quelque chose de nouveau dans cet univers. Même des OTs n’ont pas l’expertise d’un auditeur vu qu’il n’y a jamais eu d’auditeur auparavant.

    Il y a cette chose qui s’appelle l’apprentissage. Il y a ces choses qu’on appelle des données.
    Le fait est, qu’un Zulu Clair est un Zulu clarifié. Un homme du domaine de la publicité Clair est un home de pub clarifié. Un Zulu clarifié n’est pas un home de pub clarifié.
    Maintenant un Zulu qui n’est pas Clair a peu de chances de devenir un home de pub. Mais un Zulu clarifié pourrait en devenir un rapidement. Et c’est là qu’il y a une différence.
    Être Clair donne à quelqu’un le potentiel d’être et rend l’être plutôt facile à vivre et amusant. De plus, le fait d’être clarifié rend possible le fait de continuer d’être quelque chose. Il n’y a rien de mal avec le fait d’être Clair. Une personne doit le devenir. L’état est tellement valable que des centaines de millions de personnes dans les 2500 dernières années ne se sont concentrées que là dessus.
    Mais comment devenir Clair et rester Clair à tout jamais? Seul l’auditeur avec ses données bien apprises pourrait manager cela.
    Souvenez-vous, vous étiez Clair une fois – et cela c’était il y a des trillions d’années. Pourquoi n’êtes vous pas rester dans cet état? Parce que les pièges ont bien été étudiés et que vous ne connaissiez pas l’anatomie des pièges.
    Et bien la Scientologie a l’anatomie des pièges, les Axiomes, la discipline et le savoir-faire nécessaire pour manier et contrôler les lois de l’univers. La Scientologie c’est les données nécessaires pour vivre.
    Si chacun se concentrait uniquement sur comment devenir Clair et oubliait tout ce qui concerne le fait de rester Clair, en un siècle nous retournerions dans la soupe.

    Assez bizarrement, le meilleur moment pour étudier comment auditer est quand vous êtes aberré — quand la chose semble impossible, quand vous pouvez avoir une réalité subjective sur la gravité de cela.
    Les meilleures choses qu’une personne puisse faire sont (1) s’entrainer et (2) devenir Clair. Les auditeurs seront toujours supérieurs aux Clairs. Toujours. Cela est devenu tout à fait évident dans le 19e ACC. Les gens qui n’étaient pas clairs, faisaient des clairs.
    Si une personne a été clarifiée en premier, il peut, naturellement, apprendre très rapidement comment être un bon Scientologue. S’il veut être aussi un très bon être, il deviendra alors un bon auditeur et un Clair. Cette combinaison ne peut pas être battue.
    Si nous n’avions que des clairs et pas d’auditeurs nous arriverions à une nouvelle crise. La Scientologie ne fait pas partie de l’expérience des gens sur la piste entière. Elle est elle-même. C’est la chose supérieure à la vie parce qu’elle appréhende tous les facteurs de la vie. La Scientologie n’aurait pas pu arriver avant parce qu’il n’y avait pas assez de vie à étudier. Nous sommes arrives près du fond.
    Il y a des gens qui sont en train de se faire clarifier en ce moment dans le monde entier. Rappelez-vous simplement que vous partager l’accord avec la société dans laquelle vous vivez. Vous allez devoir être capable d’auditer habilement des personnes aberrées. Et cela demandera beaucoup d’auditeurs pour avoir une société Claire.

    Pour l’instant c’est correct de garder un œil sur cette première dynamique et de devenir clair. Vous le devez. Mais quand, soudainement, vous découvrez que vous avez atteint clair, souvenez-vous quand je vous dis cette chose :

    Il y a huit dynamiques.

    Vous ne pouvez rester clair à moins que vous ne résolviez les choses par l’équation de la solution optimum: Le plus grand bien pour le plus grand nombre de dynamiques. Échouer à résoudre les choses vous fera replonger là où vous étiez en premier lieu.

    La Scientologie vous en a fait sortir.

    Restez en dehors en connaissant bien la Scientologie.

    J’attends de voir votre visage brillant et souriant, clair ou non, dans l’Académie ou un ACC, ou les deux à la fois, à D.C. ou à Londres, en Nouvelle Zélande, Australie ou Afrique du Sud. Un monde qui doit devenir clair, a besoin de vous en tant que bon et talentueux Scientologue.

    Share

  • GARDEZ LA VIVANTE ET CONNUE

    Il n’y a qu’une seule chose qui puisse arriver à la Scientologie, et cette chose est qu’elle soit enterrée… le remède serait enterré. Si jamais elle disparaissait, ce monde serait fichu. Tout ce que vous avez à faire c’est de l’invalider, de la mettre hors de vue et de la cacher, et elle finira dans les mauvaises mains, pour un mauvais usage, et l’humanité se retrouvera en esclavage.

    Ainsi, quiconque connaît le remède à ce sujet, quiconque connaît ces techniques, se trouve en fait, avoir une certaine responsabilité… c’est de faire en sorte qu’il n’en reste pas le seul propriétaire. C’est tout ce que cela nécessite… ne restez pas un propriétaire unique. Ne pensez même pas qu’un monopole de ce sujet soit quelque chose de sûr. Ce n’est pas sûr. Ce n’est pas sûr pour l’homme. Ce n’est pas sûr pour cet univers.

    Cet univers a longtemps cherché de nouvelles façons de faire des esclaves. Eh bien, nous avons là de nouvelles manières de faire des esclaves. Veillons à ce qu’il n’en soit pas fait.

    Maintenant il est heureux que nous soyons capables de faire des Clairs aussi rapidement que nous le pouvons. C’est très, très heureux. Car la Dianétique noire, comme la plupart des choses destructives dans cet univers, pourrait agir encore plus vite que les techniques anciennes, agir vraiment très vite. De nos jours (comprenez bien cela) vous pouvez utiliser le processing de création. Le procédé qui consiste à utiliser des mock-ups va mettre en pièces une PDH sans même l’aborder ou y toucher. N’est-ce pas fabuleux ? Vous pouvez réduire en miettes une PDH en quinze minutes d’audition. Et ça prend plus de temps que ça d’en implanter une.

    Extrait de la bande PDC 20

    Share

  • ÉTAT NATIF

    natifstate
    Encore un article de Lana M.

    Quel est l’ »EP » de la Scientologie ? Quand vous êtes auditeur Class VIII (ou plus haut), et que vous ayez terminé SOLO NOTs et chacun des niveaux d’OT originaux (à savoir OT IV, V, VI, VII) qu’est-ce que vous avez atteint ?

    Récemment j’ai rencontré quelques individus qui m’ont dit qu’ils voulaient retrouver leur état natif, ce qui m’a surprise, car un Statique qui n’a pas de longueur d’onde, de masse, avec une sérénité totale et le savoir, sans ARC ou contact avec quiconque ou quoi que ce soit, ça ne me semble pas très drôle.

    Mon truc a toujours été que quand j’aurai terminé le Pont en entier, je serai capable de choisir, à volonté, les jeux que je veux jouer, et puis les jouer, peu importe quoi ou l’endroit où seraient ces jeux. Peu importe la dynamique, l’univers, quelle taille, ou quel en serait l’impact ou l’effet.

    J’ai retrouvé une donnée de LRH où il parle de ce sujet, et je suis sûr que cela vous intéressera aussi. Prenez plaisir à le lire.

     » Ce qui est, n’est pas nécessairement ce qui devrait être.
    La façon dont un thetan vit n’est pas et ne sera jamais la façon dont les thetans devraient vivre.
    La raison basique pour cela est le désir de hasard, et se résume dans le désir du thetan pour avoir un jeu.
    Un bien être infini n’est pas désirable si cela signifie que le thetan soit dans un état de savoir total, de sérénité totale, sans nom, sans ARC ou contact avec l’environnement. Évidemment un thetan serait plutôt intelligent en relation avec son environnement, identifié et identifiable, capable d’émotion et d’expérience et en Arc avec quoi que ce soit, peu importe le terrain de jeu qu’il pourrait imaginer. En d’autres mots, un thetan croit qu’il devrait être impliqué dans un jeu. La raison la plus profonde et la plus fondamentale est comprise dans le fait qu’un thetan doit faire partie du jeu. S’il n’en fait pas partie, il est malheureux, peu importe à quel point il puisse être plein de savoir, de sérénité, de pureté.
    Cependant, il y a une différence dans les jeux qui est bien marquée et évidente. Il y a le fait de jouer un jeu et savoir que l’on joue un jeu, et ne pas savoir qu’on joue un jeu. Entre ces deux choses c’est un monde de différence. Un thetan qui est engagé dans un jeu sans savoir qu’il est en train de jouer, est malheureux, vu qu’il ne croit pas être en train de jouer un jeu alors qu’il est sans arrêt en mouvement dans ce jeu. C’est ce contre quoi le préclair objecte quand il vient voir un auditeur pour se faire auditer. Le préclair suspecte qu’il joue un jeu alors qu’il ne sait même pas quel jeu il joue. Il veut simplement trouver. Il ne veut pas arrêter de jouer tous les jeux. Si l’auditeur va dans la direction de lui faire arrêter tous ses jeux, si l’auditeur efface tous les jeux du préclair, le préclair deviendra malheureux. Le préclair veut savoir quel jeu il est en train de jouer et c’est tout ce qu’il y a à ça.
    Dans le sujet des pièges nous avons en essence une condition similaire à l’état de l’esprit concernant les jeux. Les pièges font partie des jeux. C’est tout ce qu’ils sont. Croire qu’un thetan ne pourrait pas sortir d’un piège dans lequel il s’est retrouvé, est idiot, vu qu’il est très difficile pour un thetan de rester en place et ne pas passer au travers de chaque barrière qui se présente à lui. »

    PAB 94, 15 Août 56

    Share

  • DONNÉES CONTRADICTOIRES

    contradictory_street_signs322103956_std

    Article écrit par Lana M.

    On se sent frustré quelque fois quand on entend des gens dire qu’il y a des contradictions dans les travaux qui ont été publiés par LRH.

    Trop souvent, les gens prennent une édition, un bulletin ou une lettre de règlements des années 50 ou 60 et disent que c’est en contradiction avec quelque chose sur le même sujet sorti dans les années 70. Et alors au lieu de démêler leurs confusions, ils les éclaboussent sur tout le monde, qui à leur tour les ajoute à leur propres données fausses ou questions qu’ils pourraient avoir. Vous pouvez en voir l’évidence sur tous les sites, blogs et forums anti-scientologues.

    Certains scientologues qui sont venus me voir à propos de leurs questions sur des contradictions dans la Tech de Scientologie, ou des points qu’ils n’avaient jamais vraiment compris et sur lesquels ils sont restés accrochés dessus. Ils sont venus pour de la clarification verbale — au lieu de relire les vraies références pour trouver par eux-mêmes.

    Beaucoup de ces personnes sont submergées par le volume des travaux de LRH – la magnitude de ses conférences, éditions, articles, livre et plus. Ils trouvent la taille des publications de LRH difficile à confronter — trop d’information, et de problèmes à isoler les données stables.

    Beaucoup de nos lecteurs trouveront que la conférence qui suit (son extrait) leur sera utile quand ils se remettront à étudier la Tech de Scientologie et à démêler les informations « contradictoires ».

    LRH :
    « Vous devriez être très heureux d’avoir un texte qui dit que les Ruptures d’ARC du niveau I, et qui vous donne une décomposition en 5, 6, 7, 8, et même 10 pages de toutes les possibilités de causes des Ruptures d’ARC, et qui vous donnerait un index croisé des conditions pour le pc concernant chacune. Ce serait certainement une tâche herculéenne de faire quelque chose comme ça. Mais néanmoins, ce serait un volume bienvenu pour chacun d’entre vous. Au lieu de cela, notre matériau est en réalité un enregistrement de recherche, et en fait vous ne faites que consulter un matériau de recherche. Vous n’êtes pas en train d’observer un livre. Et dès que vous réalisez cela, il vous sera beaucoup plus facile de comprendre.
    A tout moment donné sur la ligne de recherche, ce qui est connu est crû être vrai, et cela ne serait pas là s’il n’avait pas certaine efficacité à un moment donné. Mais à tout instant ultérieur sur cette ligne de recherche, vous trouverez que ce matériau a été réexaminé et que certaines données dedans qui ne sont pas importantes ont été laissées tombées et que certaines données dedans qui sont importantes ont été clarifiées et ajoutées.
    Maintenant notre principale difficulté est de regarder sur une période de temps de développement et d’essayer une période de temps de développement de grands principes fondamentaux. Et bien la chose la plus remarquable dans le monde fut de voir comment nous avons progressé en ayant commencé avec la définition d’auditeur. Idée radicale pour commencer. Notre définition fut quelqu’un qui écoute et originellement quelqu’un qui écoute et calcule. Très bien. C’est super. Et nous sommes arrivé 30 ans plus tard, presque 40 avec cela en tant que résolution des cas.
    Et bien c’est sûrement différent sur la ligne de recherche. Vous voyez, il y a deux points différents ici entre ces quarante années, et l’un de ceux-ci, et c’est bien dit, un auditeur est quelqu’un qui écoute et calcule et la plupart du temps le fait de calculer fut plus important que d’écouter pour l’auditeur. Et puis quarante ans plus tard nous laissons tomber le fait de calculer, et nous mettons le fait d’écouter en place dans le niveau 1. Whaooou ! Quelle différence, vous voyez ? C’est une différence. Ce tout petit changement d’orientation nous donne un changement radical.
    Donc, à un certain moment au cours de ces quarante ans, certaines données concernant la définition d’un auditeur, et sa fonction a due être réévaluée de temps en temps, et bien sûr c’est ce que nous voyons maintenant. Nous voyons des TRs différents, nous voyons ceci, nous voyons cela, nous voyons autre chose qui arrive sur nos lignes. Et nous voyons un nombre énorme de données superflues et additionnelles, toutes en rapport avec ce qu’un auditeur devrait faire. Et bien toutes ces données concernant ce qu’un auditeur doit faire fut, naturellement, un effort pour clarifier et expliquer à l’étudiant ou à l’auditeur potentiel ce que sa performance devrait être.
    Et bien cela a dû être là à un certain degré. Cela a dû être là parce que la définition et compréhension basiques n’étaient pas présentes. Donc, plus il y a de données dans l’éducation… Maintenant vous pouvez tirer des extrapolations parce que nous ne sommes pas un mauvais modèle d’éducation si vous vous rappelez simplement que vous êtes en train d’étudier une ligne de recherche, et que c’est au vieil homme de saisir tout cela ensemble et de mettre en forme le tout et de l’assembler. Et ma solution à cela juste maintenant est simplement d’espérer que vous soyez des génies là dessus, vous voyez ? C’est tout ! Solution simple. Cela me fait gagner du temps. Le plus amusant dans tout cela c’est que vous devez vous mesurer à cela !

    LRH, SHSBC 15 Oct 63, Essentials of Auditing.

    Vous pouvez voir la conférence complète ici

    Share